Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 08:39

 

Magnifique, il n'y a pas de mot assez fort, assez puissant, pour donner son sentiment.

Les vers se déroulent au fil des pages et, veut-on les retenir qu'ils s'échappent déjà et s'en vont gentiment vivre leur vie.

Et ce ne sont plus des mots mais des gâteries qui s'écoulent de ces bouches fleuries.

Et le cœur est bien là, toujours à fleur de peau, toujours aux bords des lèvres, pour donner le ton, pour donner le la.

Mais que c'est beau, ces mots qui descendent vite mais qui peinent à monter ; ces mots qui tranchent dans le vif mais qui polissent l'émoi ; ces mots qui se noient dans l'ombre mais qui touchent la lumineuse clarté ; ces mots toujours qui jamais ne font défaut mais qui butent parfois tant le cœur est gros ; ces mots de l'amour par procuration qui sont tellement vrais qu'on ne les dit qu'une fois.

Enfin, je l'ai lu, et ce ne sera pas la dernière fois. Et si la tirade du nez m'était connue, que de répétitions avec les enfants lors de travaux scolaires, le reste, ma foi, restait toujours dans l'ombre. Mais quelle erreur quand on y pense que de ne retenir que ce nez finalement alors que ce cœur déborde et se répand tout du long d'un amour sans réserve. Tudieu, j'en pleure encore...

 

« Je n'ai pas de gants ?… la belle affaire !

Il m'en restait un seul… d'une très vieille paire !

- Lequel m'était d'ailleurs encor fort importun :

Je l'ai laissé dans la figure de quelqu'un. »

 

« C'est une expérience à tenter un poète.

Veux-tu me compléter et que je te complète ?

Tu marcheras, j'irai dans l'ombre à ton côté :

Je serai ton esprit, tu seras ma beauté. »

 

« - Mais pourquoi parlez-vous de façon peu hâtive ?

Auriez-vous donc la goutte à l'imaginative ? »

 

« J'aime que leur souffrance ait changé de viscère,

Et que ce soit leur cœur, maintenant, qui se serre ! »

 

Et c'est tellement difficile de quitter un tel texte qu'il me faut sur le champ écrire une petite bafouille pour le résumer ;-)

 

Une pièce de théâtre me direz-vous, c'est un peu court !

Une biographie donc, il y en a un peu mais pas assez ;

Une longue tirade, mais non, c'est juste celle du nez ;

Une symphonie joyeuse où les sons riment avec toujours...

Une affaire de gascons, palsambleu vous en êtes très loin ;

Une petite poésie, que nenni, une grande j'en suis témoin ;

Une pantalonnade alors, qui percute et vaut le détour...

Une comédie, allons, allons, c'est trop vulgaire ;

Une tragédie, on pleure allez, ça ne va pas plaire !

Une histoire de cœur palpitant où juste prime l'Amour :-)

Une tragi-comédie romantique, que de qualificatifs,

Un texte magnifique, sublime, enfin les superlatifs !

Une romance où inséparables sont Amour et Toujours...

Repost 0
Published by Carine - dans Théâtre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche