Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 13:18

 

Une critique difficile à faire…

J'ai lu le roman il y a 40 ans, émerveillée, les yeux pleins d'étoiles, c'était merveilleux…

Je viens de le relire, l'attente des merveilles bien présente et aussi les yeux bien ouverts…

Où est-il le monde utopique, où est-elle la société si unie et heureuse, sûrement pas dans le passé et clairement pas dans le présent !

Eh oui, vous avez bien lu, la vie dorée d'Eléa et Païkan n'est qu'un leurre ; le travail juste un jeu, la nourriture du rien à base de rien, la vie de famille inexistante, les pauvres bien grisés, les étudiants bons à massacrer, reste l'amour déterminé par ordinateur qui n'est qu'une succession de coïts sublimés. Waouh, quelle vie magnifique, quel passé à recréer…

Et je ne parle même pas des incohérences scientifiques de cette utopie éblouissante.

Reste le présent, qui est toujours notre présent, qui nous jette à la figure cette main-mise des « marchands » sur les politiques, cette pression des « politiques » sur les militaires, cet emprise des religieux sur le peuple aveuglé, ce peuple lobotomisé qui marche comme un seul homme et finalement, cette société qui roule sur sa tête !

Une plume magistrale, un roman d'amour déplorable qui se résume en quelques phrases (je suis à toi, tu es à moi, je suis toi, tu es moi, nous sommes un, c'est presque de la religion!), pas vraiment de la science-fiction plutôt de la fantaisie pseudo réaliste, un peu déçue par cette relecture dont j'attendais beaucoup.

 

« Sous cette brume empoisonnée par leurs fatigues d'hier, des millions d'hommes s'éveillent, déjà exténués d'aujourd'hui. »

 

« C'est prodigieux ce que le pouls peut apprendre sur l'intérieur d'un homme. Non seulement sur l'état momentané de sa santé, mais sur ses tendances habituelles, son tempérament, et même sur son caractère, selon qu'il est superficiel ou enfoncé, agressif ou introuvable, unique ou doublé, étalé ou pointu, soyeux ou râpeux, selon qu'il passe tout droit ou qu'il fait le dos rond. Il y a le pouls du bien-portant et celui du malade, il y a aussi le pouls du sanglier et celui du lapin. »

 

« Ils avaient honte. Honte de leur pudeur et honte de leur honte. La merveilleuse, la totale innocence d'Eléa leur montrait à quel point la civilisation chrétienne avait – depuis saint Paul et non depuis le Christ – perverti en les condamnant les joies les plus belles que Dieu ait données à l'homme. »

 

« Elle est belle, c'est certain, mais devant le cerveau de ce type, elle ne fait pas le poids. »

 

« La nuit des temps », c'est un peu l'histoire de l'Homme et là encore, Barjavel donne le ton juste :

 

« Et voilà ! Ils sont nous ! Ils ont repeuplé le monde, et ils sont aussi cons qu'avant, et prêts à faire de nouveau sauter la baraque. C'est pas beau, ça ? C'est l'homme. »

 

Pas la plus belle histoire d'amour de la SF, un roman magnifiquement écrit sur la connerie humaine...

Repost 0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 15:38

Un régal pour les yeux, un délice pour les papilles, un grog bien chaud pour le cœur et pour l'esprit, du pur plaisir.

Ce petit livre de recettes hilarant, truculent et gouleyant en même temps me laisse un sourire béat sur la figure que la misère du monde via mes tweets n'arrive même pas à effacer.

Juste ce qu'il faut de bonne cuisine le tout enrobé de recettes plus ou moins loufoques et de règles de savoir-vivre finalement presqu'adaptables à notre monde surtout si on joue le jeu de l'absurde pas si absurde que cela :-)

Et pour mes amis gourmands j'ai vraiment envie de tester le 'bourre-pif', ce doit être une pure merveille gustative :-)

Voilà, comme quoi la cuisine mène à tout même à une plongée dans l'univers magico-merveillo-délicioso-génial du Disque-Monde.

Repost 0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 16:54

 

Un remake de « La captive de l'hiver » en plus étoffé, mieux construit mais avec toujours autant de répétitions sur le thème de la mythologie viking ! Ces répétitions qui minent le rythme et étouffent l'histoire...

Il y a bien un mystère dans ce récit qui est en fait une quête de vérité. Et chaque protagoniste a la sienne toujours teintée de superstition puisée dans le chaudron des légendes scandinaves. Et le côté gore est là, j'imagine, pour pimenter cette recherche de vérité :-p

Repost 0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 15:34

Quand la superstition mène au fanatisme et le fanatisme au meurtre, toutes les époques sont bonnes pour y conter une histoire. La situer justement à la période des invasions Vikings en Normandie rend le récit un peu plus palpitant...

Un livre qui se lit vite, entre conte, légende et fantaisie fiction, avec néanmoins très peu de surprises. Les personnages sont un peu creux et le rythme un peu mou lié à de nombreuses répétitions d'un même thème. Un style intéressant néanmoins et un vocabulaire riche mais globalement un peu déçue car j'avais entendu tellement de bien à propos de cet auteur.

Repost 0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 18:34

Les louveteaux ont bien grandi et les scouts deviennent des hommes...

Un peu de Demolition Man, de Quo Vadis, de Soleil Vert, de Star Wars aussi... Le tout formant un récit émouvant, vivant, palpitant et surtout, des plus prenant !

Une belle écriture, fluide, rythmée, riche en couleurs ; une belle histoire issue d'une imagination féconde nourrie de livres et films cultes ; et enfin, une bonne analyse de l'amitié vraie, sentiment qui avec l'amour peut soulever des montagnes ;-)

Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 16:29

Bravo ! Un premier roman, une réussite...

Bien écrit, un contexte double bien maîtrisé, un rythme soutenu, des personnages bien campés, une histoire qui vous tient en haleine, de l'humour qui fait chaud au cœur, un tout qui se lit d'une traite :-)

Pour tout dire, c'est une bonne mixture de Ravage, du Livre de la Jungle, de Dune, de Trône de Fer et de Kirikou, tout pour me plaire quoi  ;-)

Repost 0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 16:22

 

Encore une belle lecture où le bien et le mal restent la grande question. Cet opus est meilleur que le premier en ce qui concerne la toile de fond de l'histoire néanmoins, il reste des longueurs et des répétitions, surtout en ce qui concerne le mal-être des vampires.

Bien écrite, bien documentée aussi notamment sur les religions à travers les âges, l'histoire se tient et les personnages sont vraiment attachants. On les aime et on a vraiment envie de continuer à vivre leurs aventures même si on se doute qu'il n'y a que deux fins possibles...

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 09:09

Pas vraiment fan de vampires, j'ai quand même eu envie de découvrir cette auteure qui, d'une certaine façon, est l'instigatrice de la vague de bit-lit qui fait fureur pour le moment du moins chez les jeunes.

Bien écrit, voici une histoire où les limites entre le bien et le mal, entre la vie et la mort, entre l'humanité et la démence, entre le temps qui passe et l'immortalité, sont réfléchies non pas à l'aune d'une vie mortelle mais à travers les yeux d'un vampire trop humain.

 

Pas mal du tout pour une histoire de vampire, un peu longuet néanmoins l'entretien ;-)

Repost 0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 14:38

Juste GENIAL ! Pierre Pevel est un poète rêveur et un habile conteur. En dessinant le Paris des Merveilles, il nous ouvre la porte de tous les possibles et le film de son histoire est tellement prenant que, tournant la dernière page, on se sent juste abandonné dans le présent. Belle écriture, imagination fertile, pas mal d'humour, références historiques décalées, plein de bons et moins bons sentiments pour des personnages humains et féériques bien posés et attachants, voilà les ingrédients d'un tout bon roman !

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 16:03

<!-- @page { margin: 0.79in } P { margin-bottom: 0.08in } --> Si vous aimez les fables et leurs morales, si les légendes trouvent un écho dans votre coeur, si les aventures épiques vous mettent la tête en émoi, si la poésie déride votre âme, alors ce roman vous emportera. Si vous aimez la langue française dans ce qu'elle a de plus noble et de plus inventif, alors cet hymne à la vie est fait pour vous. Bravo Monsieur Bordage, c'est juste génial :-)

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche