Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 15:37

 

« Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un cœur simple sacrifié au bûcher du génie. »

Je me demande si la personne qui a écrit ce quatrième de couverture a lu le roman ou, juste interviewé l'auteure et mal compris son propos…

Pour ma part, s'il y a quelqu'un qui a été détourné du bon chemin, c'est bien le pauvre homme qui a enfin trouvé en cette jeune fille moins innocente qu'il n'y paraît une âme sœur en ce qui concerne son art !

Envoûtant, je ne sais pas, profondément lassant, c'est certain car la mesquinerie et la jalousie sont les déterminants de ce récit qui aurait pu être vraiment génial !

Si la forme est belle, légère, colorée et bien rythmée, si le fond est historiquement fidèle, l'introduction du personnage principal est tout à fait dérangeant car le modèle de « La fille à la perle » de Vermeer est sa propre fille et non une servante naïve et corruptible, ça gâche tout !

 

« Suivi un temps où tout sembla dépourvu d'intérêt. La propreté du linge, la promenade quotidienne au marché, le calme de l'atelier, bref, tout ce qui avait compté pour moi perdait soudain de l'importance tout en étant toujours là, comme ces meurtrissures qui disparaissent en laissant de petites bosses sous la peau. »

 

« Quand il finit par ajouter des couleurs au-dessus de ces « fausses » couleurs, je compris. Il passa un bleu pâle sur la jupe de la jeune femme et celui-ci se transforma en un bleu moucheté de noir, que l'ombre de la table rendait plus foncé, et qui s'éclaircissait près de la fenêtre. Au mur, il ajouta de l'ocre jaune, laissant entrevoir du gris, le rendant lumineux mais non pas blanc. »

 

« Un tableau dans une église est comme une chandelle dans une pièce obscure, on s'en sert pour mieux voir. Elle est un pont entre Dieu et nous-même, mais ce n'est pas une chandelle protestante ou une chandelle catholique, c'est juste une chandelle. »

 

Voilà, je n'ai pas été envoûtée et pourtant, j'aime l'histoire et la peinture ; je n'ai pas été éblouie et pourtant, la magie des couleurs est magnifiquement décrite ; je n'ai pas été transportée et pourtant, j'ai adoré l'ambiance de cette belle ville de Delft au XVIIème siècle.

Pas facile d'introduire un personnage dans l'Histoire quand elle se suffit à elle-même...

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman historique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche