Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 08:39

 

Génial… J'avais oublié à quel point Mme Benzoni prenait à cœur l'Histoire pour y faire vivre son intrigue.

Et la précision est bien là, dans la description des lieux, dans celle de l'ambiance de l'époque et aussi dans les rapports particuliers entre les protagonistes réels. Ainsi, on vit au plus près le pseudo-couple Louis XIII et Anne d'Autriche, on ressent la haine des uns et l'opportunisme des autres pour le Cardinal, on baigne dans ce monde de courtisanerie où l'amitié et la fidélité sont des qualités rares, on respire les effluves parfumées des flagorneurs de tout poil et celles peu ragoûtantes des bas-fonds, on observe enfin le jeu du pouvoir ou plutôt des pouvoirs.

Avec une plume enlevée, l'auteure nous conte joliment un secret qui mêle sécurité de l’État, vengeance, enquête criminelle, amitié et surtout, amour.

Et c'est là que je ne me dis à chaque fois : « Et si c'était vrai ? »… Eh bien, l'Histoire n'aurait pas changé d'un iota ;-)

 

« Elle semblait sous le coup d'une grande émotion. Il y avait des traces de larmes sur son beau visage blond, presque aussi pâle que l'énorme fraise « en meule de moulin » qui avait l'air d'offrir sa tête sur un plateau de mousseline empesée. »

 

« Son éminence possède à un point achevé le sens du décors et du drame. Il joue de sa pourpre en artiste. Sans doute parce qu'elle évoque celle du bourreau et qu'il aime à faire peur... »

 

« Point n'est besoin non plus d'être toujours ensemble. Le véritable amour supporte tout : l'éloignement, les séparations, la solitude et même la mort. »

 

Et le livre se termine comme il a commencé, à part l'âge de notre héroïne bien sûr. Et moi, je vais devoir attendre pour lire la suite de tomber sur un item qui lui corresponde… C'est trop injuste ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman historique
commenter cet article

commentaires