Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 19:46

 

Toute ébouriffée et retournée après cet enchaînement de rebondissements dont certains sont des plus crédibles !

Bon, ce n'est qu'un film, d'accord, un livre, mais bon, s'il y a juste un chouia de vérités dans l'histoire, c'est pour le moins angoissant. Il faut dire aussi que l'anxiété me guette vite quand l'ambiance colle trop à une réalité possible...

 

Un gentil, qui voit toujours la vérité mais qui n'a plus d'identité ;

Une méchante, très puissante, manipulatrice manipulée par un gourou ;

Un gourou, dangereux, passé de mode et mis à l'écart, mais pas par tous ;

Un autre gentil, statistiquement moyen mais chiffrement génial ;

Un chef, compétent, attentif, qui veille à ses ouailles ;

Une artiste, visage lisse qui renvoie juste le sentiment attendu ;

Une bande de tueurs, au service du royaume, au service des grands, au service des fous ;

Un président, bienveillant, visionnaire, bien mal entouré ;

Et un monde enfin qui change et ça ne plaît pas à tous !

Un résumé qui n'en est pas un pour une histoire de dingues qui prend aux tripes.

 

« L'homme dans li miroir lui était inconnu. C' n'était pas lui en plus émacié ou en plus torturé. Ce n'était pas lui avec un front plissé par l'âge ou des cernes noires sous les yeux. Ce n'était pas lui du tout. »

 

« Imputer une raison à la folie n'était un paradoxe qu'en apparence. Provoquer artificiellement la folie faisait partie des techniques perverses du contre-espionnage. Un moyen de discréditer quelqu'un. Il suffisait de faire circuler un enregistrement pour persuader les parties intéressées que le sujet était fou à lier et ainsi enterrer rapidement les enquêtes. »

 

« Rude, buriné, mais… hydraté. L'archétype du milliardaire baroudeur. »

 

« - Merde, Caston. J'ai perdu deux ans de ma vie. Deux ans de lavage de cerveau. Deux ans de solitude. Deux ans de désespoir.

Caston plissa les yeux. « Ça fait six. » »

 

Une éternité que je n'avais plus lu de roman d'espionnage et celui-ci n'est pas mal du tout. Un récit bien documenté, sur les arcanes des services secrets américains, sur les relations commerciales internationales, sur le monde parallèle des agents sortis du système mais repris par des agences privées, et enfin sur les moyens dont dispose un espion en pleine mission. Et malgré quelques passages plus techniques et quelques répétitions, on trouve beaucoup d'humour et de tendresse dans la façon dont l'auteur fait vivre ses personnages.

Une lecture plaisir qui donne des frissons dans le dos ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Thriller
commenter cet article

commentaires