Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 19:18

Voilà un pavé de près de 700 pages, lourd comme une brique, lourd et étouffant comme les journées qui s'écoulent lentement dans cette petite ville perdue de Virginie en été, lourd et indigeste comme le secret déjà presque éventé à la moitié du roman, lourd et pesant comme la tristesse latente qui colle au cœur et au corps des personnages, lourd et lassant des répétitions d'un même fait, effet de style sûrement mais trop répété…

Roman épistolaire servant de trame à une revue historique elle-même entrecoupée de souvenirs et rêves d'antan le tout enrobé d'un meurtre oublié et transformé en mensonges qui suintent au travers des personnages qui n'en peuvent plus de ne pas vivre tout simplement.

Et tout se traîne dans un parfum de glace fondante, dans une ambiance aussi épaisse que la mélasse, dans une société hypocrite et malveillante qui se cache sous un sourire aux dents blanches de convenance et de complaisance.

Je ne peux pas dire que c'est mal écrit mais c'est lent et long, le début se traîne sans raison et la fin s'effiloche sans vrai bonheur. Je n'ai pas ressenti beaucoup d'empathie pour les personnages, trop tronqués pour être seulement vrais mais j'ai reconnu l'ambiance made in US des petites villes qui se croient grandes et qui, à défaut de héros, trouvent l'Histoire dans de petits faits ou objets assez banals en soi.

« Le sens de l'observation était l'instrument indispensable de l'aspirant aux vertus macédoniennes. Si vous voulez exhumer des vérités cachées, alors le sens de l'observation vous sera aussi utiles qu'une pelle. »

« J'aimais être seule. Il y avait des chances pour que je devienne ermite une fois adulte. »

« Chacun de nous voit une histoire donnée à travers le prisme de sa propre subjectivité. Nous sommes incapables de nous montrer objectifs. Vous devez vous méfier de vos sources. »

« Ma mère disait toujours que faire une bonne action de mauvaise grâce était une abomination aux yeux du Seigneur. Mais je n'ai jamais trop adhéré à ce point de vue. »

Lecture décevante car je m'en étais fait une joie liée aux critiques si dithyrambiques du précédent roman de l'auteure que je n'ai pas encore lu mais qui traîne dans ma PAL.

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche