Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 17:37

Encore une critique qui va être difficile…

Le roman est bien écrit, vocabulaire riche et soigné, phrasé travaillé et poétique, la forme est belle et plaisante à lire.

Pour le fond, l'histoire est multiple, par vraiment complexe mais tirée par les cheveux et les personnages, voilà où pour moi le bas blesse, sont trop dans la caricature du traumatisme du lien mère-fille !

Une personne maltraitée physiquement ou psychologiquement par ses parents et sa mère en particulier, je veux bien, mais quatre…

Une éducation faite de rigueur pour coller au tableau de la famille parfaite d'accord, mais au point d'annihiler l'enfant, la jeune femme, l'adulte ; un rêve de parents qui se concrétise dans l'enfant d'accord, mais au point de tuer la jeune femme, l'adulte qui n'en peut plus; une erreur de parcours qui détruit une histoire d'amour et se poursuit dans la maltraitance de l'enfant qui n'y est pour rien d'accord encore une fois, mais pas au point de vider de sa substance la jeune femme, l'adulte qui n'est alors plus rien ; une adulte enfin qui rêve d'enfant mais qui ne connaît rien à l'amour maternel d'accord une fois de plus, mais qui se laisse manipuler jusqu'à n'être plus qu'une déesse vide de sens, j'ai beaucoup de mal !

« L'avenir lui procurait quelques angoisses. Elle n'imaginait que trop bien sa bien avec Drew : de fiancée, elle deviendrait épouse, puis jeune mère, organiserait des activités pour les enfants et donnerait un coup de main à la cantine. Tous les mois, elle attendrait son magazine préféré et compterait les jours jusqu'à l'arrivée de celui-ci, avide de cette fenêtre ouverte sur le monde, sur cette autre vie à laquelle elle n'aurait jamais accès. Mais, au moins, elle n'aurait pas de problème d'identité. Elle saurait qui elle était, où elle allait. Ce serait rassurant. »

« Al est richissime : il vend des maisons de rêve aux stars et les remet sur le marché à chaque divorce. Très juteux, tu imagines. »

C'est un récit qui manque d'amour pour être une grande histoire. C'est un roman qui table sur l'exotisme de l'Inde et son pouvoir charismatique mais qui manque trop de réalisme pour être un coup de cœur...

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche