Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 14:06

Un pavé de plus de 600 pages que j'ai eu du mal à avaler…

L'histoire est prenante pourtant, l'écriture est fluide et colorée, les personnages sont attachants et les points d'Histoire super bien documentés mais, faire des accès de jalousie du héros le ressort des différents rebondissements du récit, et bien ça, c'est lourd ! Une fois, deux fois, ça passe mais à partir de la cinquième fois, c'est juste lassant !

Néanmoins, l'auteure a une excuse, c'est son deuxième roman et il semblerait que c'est le plus difficile à écrire surtout quand le premier a été couronné de succès :-)

« Mais la vengeance est un besoin que l'homme surmonte difficilement. »

« Décevoir ? Ma chère, je ne suis jamais déçue. Personne n'oserait me décevoir. »

« Non, pas de meurtre, il est trop lâche pour cela. Mais, poussés trop loin, les lâches eux-mêmes assassinent. »

Dans le cadre du challenge multi-défis 2016, je place cette lecture pour l'item « Un roman dans lequel la mer occupe une place essentielle ».

Eh oui, notre héroïne passe son adolescence en mer déguisée en mousse puis en secrétaire du capitaine sur un bateau corsaire où l'aventure est omniprésente surtout en temps de guerre. Guerre de 1812 entre l'Angleterre et l'Amérique où la victoire des américains à la Nouvelle-Orléans grâce notamment à l'intervention des flibustiers Jean et Pierre Lafitte, seigneurs de Barataria, met définitivement fin au conflit début 1815.

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman rouge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche