Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 16:17

Un roman rouge comme je les aime ; une histoire qui tient la route, une écriture fluide, un rythme soutenu et des personnages hauts en couleur.

Entre obscurantisme et superstition, ignorance et racisme, l'auteure nous transporte dans l'Angleterre du XVIIIème siècle où médecins incultes et arrogants, planteurs violents et cruels, nobles prétentieux et hautains tissent la toile d'une société gangrènée. Autant de noirceur qui ne peut être vaincue que par l'intelligence, la sagesse, la patience, la gentillesse, la générosité et l'amour bien sûr :-)

On ajoute à tout cela une bonne dose d'humour, une pincée d'érotisme, un soupçon de magie, des dialogues vifs et soutenus, et on obtient un tout bon divertissement.

« Non, je… je me rends compte que j'ai de la peine pour lui. Il a perdu l'usage de ses jambes, d'un bras. Il passe ses journées dans une sorte de léthargie. Il est aussi misérable que le dernier des mendiants des bas-fonds de Londres. Pourtant, je lis de la douleur dans son regard. Il ne veut pas de cette existence. »

« - Est-ce le pire état dans lequel vous l'ayez vu ?

- Physiquement ? Non, madame. Mais avec sa langue de vipère, il anéantirait une compagnie entière de mercenaires ! »

« Eh bien, il semble que votre fils et son épouse se livrent à des batailles quotidiennes dignes du siège d’Édimbourg. Et je suis heureux de vous informer qu'elle est pour l'instant… plus forte que nous ne l'aurions imaginé. »

« On ne devrait pas vous servir vos repas dans cette chambre. Elle est trop petite, elle sent le renfermé. J'estime que l'humeur est liée à un endroit, et j'avoue que la vôtre est vraiment mauvaise. »

« Les jeunes gens la regardaient à peine. Elle était trop banale. Elle était trop mince. Elle était trop calme, trop intelligente, trop tout, sauf exceptionnelle. »

Une auteure que je ne connaissais pas et que je découvre en rangeant ma bibliothèque ;-)

Dans le cadre du challenge multi-défis, je place ce roman pour l'item « Un livre dont le titre contient un verbe à l'infinitif ».

Et si le prix à payer était juste l'amour d'une vie :-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman rouge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche