Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 14:38

Juste tout à fait génial, pour le genre bien sûr.

Pas de grande littérature, pas de tournures à lambiquées, pas de phrases à relire trois fois pour être certaine de bien comprendre, pas de lenteurs de style ni de répétitions de genre, juste un vieux conte revu et corrigé à la sauce « rouge » ;-)

Ah, la Belle, si belle et si sage, si généreuse et si brave, si réaliste et si naïve à la fois et surtout, si prompte à la répartie ; et la Bête, si cynique et si rude, si arrogant et si blasé, si courageux et si honnête et surtout, si tendre finalement.

L'auteure, décidément très moderne, relooke et le conte classique et la romance passion et nous offre ici une toute belle histoire bien documentée sur la fin du XVIIIème siècle mais aussi bien connue...

« Je trouve cela plutôt injuste. Même une très jeune frégate légère devrait avoir la chance de visiter au moins un port avant d'être sabordée. »

« Voilà qui explique tout. Tout le monde ment, mais les ecclésiastiques sont les pires. Il a la syphilis, comme tous les autres. Plus ils sont pieux, plus ils sont atteints. J'aurai dû le savoir dès que j'ai bu ce livre de prières. »

« Elle qui n'avait jamais senti l'odeur de la mer la reconnut pourtant immédiatement. C'était une odeur sauvage et iodée, qui sentait bon la liberté, et la fit rêver de voyages au long cours vers des îles dont elle n'avait jamais entendu parler. »

Et tout au long du roman, quand la Belle s'adresse à la Bête, j'ai entendu dans ma tête cette réplique : « You should learn to control your temper ! » et ça, c'est juste génial ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman rouge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche