Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 16:18

Et encore une trouvaille dans ma boîte surprise, et encore un premier roman !

On croît qu'une lecture aisée et rapide fera une critique simple et facile à pondre… Eh bien non !

Allez, je me lance et commence par la forme, ce qui m'a le plus perturbé finalement. Entre de grands monologues lyriques qui font frissonner et des pages de documentaires historiques sur cette grande maison qu'est la Comédie Française, on trouve un récit somme toute bien rythmé et d'une belle plume. Cette alternance de style donne quand même à l'ensemble une certaine lourdeur qui à mon sens nuit à l’ouvrage. Ainsi une introspection sentimentale et poétique suivie d'une liste des membres sociétaires de l'académie, des comédiens aux grands pontes pour revenir à une écriture plus classique pour narrer l'histoire, ça fait un peu brouillon. L'auteure a peut-être voulu trop en faire en voulant citer tous les membres de cette société bien particulière…

Quant à l'histoire, elle colle à la Grande et même un peu trop car vite le récit documentaire renaît pour décrire la situation du Théâtre à partir de 1939, avec lettres et preuves à l'appui. Ainsi donc, on en apprend beaucoup sur cette période atroce, inhumaine et antisémite que beaucoup ont voulu effacer un peu trop vite des mémoires et qui a sévi aussi dans le monde artistique et littéraire. Rien que d'avoir dépoussiéré ces archives mérite les prix reçus par l'auteure.

« Le seul moment de répit commençait le vendredi soir car on n'avait pas le droit de se disputer pour shabbat. Sans doute pour cette raison, le moment préféré de Moïsche était ce jour magique qui faisait taire ses parents. »

« Savoir où on veut arriver ne dit pas comment faire pour y parvenir. »

« Parfois dans la vie il y a des moments parfaits. Ce sont généralement des moments très fugaces, ils durent une seconde à peine mais ils sont vécus si fortement qu'ils s'impriment pour toujours dans une existence. Peut-être sont-ils aussi intenses parce qu'ils apparaissent à l'improviste, sans que rien ne les prépare ni n'annonce leur venue. »

Un premier roman plein d'intérêt, une belle plume quand on passe outre les parties documentaires, un personnage principal qu'on aime d'entrée et qu'on ne veut pas perdre trop vite. Une auteure à suivre donc :-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman historique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche