Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 11:28

Une perle perdue dans mes tours de livres à lire, un petit bijou à relire pour ne pas oublier et surtout à partager pour que la mémoire ne se résume pas à quelques lignes dans les livres d'histoire.

Très bien écrit, super bien documenté, c'est le roman macabre du XXème siècle à l'aune d'un panier gourmand. Ici, l'amour et la haine sont un seul sentiment qui guide une vie comme certaines recettes que l'on cueille dès son plus jeune âge et qui toujours feront partie de notre moi intime.

Si la lettre de Guy Môquet est un hommage aux résistants de la première heure, le livre de Franz-Olivier Giesbert est la mémoire des horreurs commises au nom de la pureté des peuples, la mémoire des hommes qui se complaisent dans le rôle du mouton, la mémoire de ceux qui retournent facilement leur veste mais aussi, de ceux dont on ne parle pas dans les livres d'histoire, et qui pourtant ont sauvé par leur action des milliers d'innocents. Un livre au vitriol plein d'humour et de tendresse qui devrait donc être lu en « humanités » car c'est bien d'humanité qu'il s'agit ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine - dans Roman historique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Carine
  • Le blog de Carine
  • : Pas de résumé, pas vraiment une critique, juste mes sentiments en quelques mots :-)
  • Contact

Recherche